Ascorel ACHATS qu un son tour  

Oriane L. 

 « ACHATS » qu’un son tour !.. Et cette fois-ci c’était celui d’Oriane L. notre ACHETEUSE JUNIOR /APPROVISIONNEUSE, en CDI depuis juillet 2016.

Nous avons lancé le recrutement d’un(e) Responsable Supply Chain avec une forte dominance Achats, et d’une assistant(e) production. Ce nouvel « interview salarié(e) » met donc à l’honneur la fonction « achats ».

Raconte-nous un peu ton arrivée chez ASCOREL…       
''Je suis arrivée dans le cadre d’un BTS Assistante de gestion PME PMI en alternance. Je cherchais une entreprise près de chez moi, et j’ai trouvé ASCOREL sur les Pages Jaunes… Désolée ce n’est pas très original! Il n’y avait pas d’offre à la base mais j’ai fait une candidature spontanée et on m’a rappelé.
     

Quelle mission t’a été proposée ?
''A raison de 3 jours dans l’entreprise, je devais gérer les approvisionnements : analyser les besoins saisis dans l’ERP (X3), passer les commandes auprès des fournisseurs, les relancer pour avoir une date de livraison et les relancer lorsque le délai est dépassé.
Que faisais-tu auparavant ?
''Avant ASCOREL, j’ai été assistante administrative puis assistante dentaire.

J’ai voulu reprendre mes études pour me réorienter dans le domaine de l’entreprise. 

La collaboration avec les professionnels de la santé et mon statut n’étaient pas en adéquation avec qui je suis. La relation avec les patients n’était pas facile non plus, cela ne me convenait pas.

Je ne connaissais pas du tout les achats et maintenant j’ai trouvé ma voie, le destin fait parfois bien les choses.
4 ans plus tard, comment ton poste a évolué ?

''J’ai eu mon BTS, et ASCOREL a proposé de m’embaucher en CDI à la suite de mon apprentissage. 

Rodolphe m’a fait découvrir la fonction achats avec toute la partie analyse, qui m’a tout de suite plu. Aujourd’hui je gère toujours les approvisionnements, mais aussi une partie des achats : j’avais vraiment envie de connaître cette partie-là et d’évoluer.
Mon BTS était très généraliste, j’étais demandeuse de suivre une formation pour me perfectionner, et ma hiérarchie désireuse aussi de me voir progresser. J’ai donc suivi deux formations « Achats : Missions stratégiques » et « Perfectionnement à la négociation des achats ». 

Je suis partie en congé maternité juste après.




En quelle mesure la fonction achats est importante ?
''Nous pouvons être amenés à travailler avec tous les services, nous avons donc une position centrale. Parce que pour bien vendre un produit il faut bien l’acheter, le travail en amont doit être bien fait.

 

Il y a toute une stratégie à assurer pour maîtriser ce que l’on achète.
En ce moment, nous avons un réel problème d’approvisionnement lié aux composants électroniques. Un problème qui vient du marché mondial qui est saturé au niveau de la fabrication. Il nous faut chercher du stock ailleurs, chercher comment faire autrement. Les achats ont été compliqués cette année et ce sera sans doute pareil en 2019.

J’essaye de valoriser le service achats : on nous taquine régulièrement en nous disant qu’on fait tout pour « acheter moins cher », « casser les prix ».. Alors que notre objectif est de faire au mieux pour ASCOREL.
Notre rôle consiste aussi à établir de bonnes relations avec les fournisseurs et à prendre les bonnes décisions en fonction des éléments que l’on a. Ce qui est vrai une fois ne le sera pas forcément une autre fois, ou l’année suivante: notre métier est un ajustement perpétuel.

 

Un nouvel expert technique viendra rejoindre ton équipe prochainement. Quels conseils lui donneras-tu ? 
''De maîtriser sur le bout des doigts ses produits avant de se lancer dans les relations clients. 
Il doit savoir de quoi il parle avant d’être confronté aux clients. Ça va lui éviter des galères pas possibles.
La formation est très importante, il faut lui allouer du temps, lui confier des petites missions d’accompagnement au départ… avant qu’il vole de ses propres ailes
.
Il y a deux recrutements en cours dans votre service, l’un de responsable et l’autre d’assistant(e) de production. Peux-tu nous présenter le contexte ? 
''Martine part à la retraite prochainement en 2019, en juin je crois. Actuellement elle est en mi-temps thérapeutique et c’est compliqué car on n’est pas dans son poste à 100% donc on perd du temps en voulant prendre en charge son travail. L’idée est qu’une personne vienne en renfort au service très vite pour préparer son remplacement définitif. Il faudra que ce soit une personne qui ait un très bon relationnel car c’est une pièce centrale de l’entreprise qui articule le service commercial et la production. 
Ton ancien responsable Rodolphe C., a pris de nouvelles responsabilités et la gestion du site d’Annecy Electronique en qualité de Directeur. Il doit être remplacé du coup..
''Oui, depuis un certain temps déjà, il était missionné sur Annecy Electronique, donc nous avons peu à peu appris à travailler en toute autonomie. En revanche, il faut vraiment un(e) responsable achats pour définir la stratégie, pour savoir où l’on va et comment on avance. C’est aussi lui, ou elle, qui portera nos projets.

On a besoin de quelqu’un qui soit motivé, professionnel, avec une culture d’entreprise, qui ait une vraie conscience professionnelle et s’investisse, car il faut le reconnaître : il y a un réel investissement des gens au sein d’ASCOREL.



Comment imagines-tu les 4 à 5 prochaines années ?
''Je souhaiterais encore monter en compétences dans ce domaine : faire de nouvelles formations, une VAE pour avoir un niveau licence. Mais je pense que j’ai trouvé un poste et une entreprise qui me plaisent.

 

Quelles autres formations as-tu suivies depuis que tu es chez nous ? 

''J’ai une formation d’anglais en cours en CPF, qui m’apporte des connaissances plus importantes en anglais. J’utilise l’anglais quotidiennement et surtout à l’écrit. J’ai une heure par semaine d’anglais, l’objectif est de mieux maîtriser la langue et d’être plus à l’aise dans mes relations avec les fournisseurs et les négociations.

Quelle sera ta prochaine formation ? 

''Sauveteur secouriste du travail ! C’est important dans la vie de tous les jours, pas qu’au travail, de connaître les bons gestes. Ça ne m’ennuie pas d’utiliser mes heures de CPF pour ça car c’est une formation qui va me servir toute ma vie. En dehors du CPF, c’est une formation coûteuse, et là, cela ne coûte rien à l’entreprise, ni à moi.

Tu parlais de ton congé maternité, je rebondis dessus car tu avais été une vraie petite star l’année dernière sur LinkedIn pour ton remplacement, notre post avait eu un retour très favorable sur les valeurs humaines de notre entreprise, en mettant en avant une future maman. Merci encore à toi d’avoir acceptée de prendre la pose !

 

Tu devais participer à un des groupes de travail en stratégie RH avant de te sauver pour pouponner … du coup je reviens sur les 4 valeurs clé qui ressortent d’un des groupes… 
Te reconnais-tu dans les termes SERVICE, EXPERTISE, TRAVAIL D’EQUIPE et CONVIVIALITE ?

''Oui, tout à fait.
  • Aux achats on est au SERVICE d’un peu tout le monde. Les besoins peuvent venir de chacun. On essaye de satisfaire tout le monde. 

 

  • Pour l’EXPERTISE, à considérer que l’on parle de technique, je n’ai pas beaucoup de recul et de retour pour m’exprimer. C’est surtout sur le terrain qu’on peut le mesurer. 
  • Pour le TRAVAIL D’EQUIPE : aux achats, on est obligé de communiquer avec tous les services, mais aussi entre nous. La communication est primordiale, on ne doit rien garder pour soi. On doit donc travailler en équipe afin de ne perdre aucune information.

 

  • Pour la CONVIVIALITE, je trouve qu’ASCOREL est une entreprise conviviale, où l’on se sent bien. On ne vient pas la boule au ventre le matin en se disant « oh non je vais voir mes collègues ». On peut avoir des désaccords mais cela se solutionne et se passe bien. (Oriane et moi avons regardé ensemble sur notre smartphone la définition : «Rapport positif entre personnes »). Le relationnel est positif chez nous. 

En parlant de convivialité, certains sont allés faire un match de basket à l’OLYMPIA SPORT ce midi.
Pourquoi pas toi ?

''Je ne joue pas au basket ! Et je ne suis pas très douée dès qu’il faut prendre un ballon ou une raquette !
Surtout,  j’ai un timing très serré dans ma vie perso, donc le midi j’en profite pour faire un courrier, faire les courses 
et je consacre ma pause de midi à régler mes petites affaires

Du coup aujourd’hui pas de courrier à faire, pas de courses… tu auras profité d’une pause au resto !

Merci Oriane !

Interview par Rebecca P. - Responsable RH Groupe ASCOTRONICS (08/11/2018)